Congrès mondial de la Nature de l'UICN 2021, l'ARB îdF y participe

03 septembre 2021Contact

Découvrez les enjeux de préservation de la biodiversité avec l'ARB îdF au Congrès mondial de la nature de l’UICN organisé du 3 au 11 septembre 2021 à Marseille et en ligne.

Le programme de l'ARB îdF au Congrès

L'ARB îdF a organisé trois rencontres au Congrès les 7 et 8 septembre.

« Capitales françaises de la Biodiversité, 10 ans d’actions exemplaires de collectivités en faveur de la nature »

Mardi 7 septembre, Stand OFB (Hall d'exposition)

  • Première conférence de 16h à 16h30 (Français) : présentée par Gwendoline Grandin
  • Seconde conférence de 18h30 à 19h00 (Anglais) : présentée par Marc Barra

Les conférences Capitales françaises de la Biodiversité ont présenté un panorama d’actions exemplaires de collectivités françaises en matière de biodiversité. En montrant ce que certains ont réussi à faire, comment ils l’ont fait, pourquoi et avec quels partenaires, on démontre -preuve à l’appui- qu’agir pour la biodiversité est non seulement possible mais aussi réalisable, utile et positif pour les territoires.

 

« Les territoires agissent et s’engagent pour la nature avec les citoyens-es »

Mercredi 8 septembre, de 11h30 à 12h30, Mini agora (EGN), la table ronde sera animée par Myriam Boulouard (ARB îdF).

Les maîtres mots : découvrir, échanger et partager pour s’inspirer. Venez partager avec les collectivités engagées pour la nature témoignant de leurs expériences. Ce temps d’échange privilégié a eu pour vocation de partager les actions de collectivité engagées dans des changements de pratiques et/ou de projets structurant en matière de préservation et de restauration de la biodiversité avec l’implication des citoyens.

Villes-sur-Auzon, la ville et l’Eurométropole de Strasbourg et la Communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise, trois collectivités reconnues « Territoire engagé pour la nature » sont intervenues pour partager leur expérience en matière de gestion écologique de leurs espaces publics et privés en y associant les citoyens, lors d’une table ronde au Congrès mondial de la nature dans l’Espace génération nature.

Comme en témoigne le panorama des actions partagées par ces trois collectivités, des actions novatrices associant les citoyens et acteurs du territoire à la préservation de la biodiversité peuvent être réalisées à toutes les échelles. Retour sur des expériences inspirantes.

Villes-sur-Auzon, commune de 1300 habitants de la Région Sud a su anticiper l’arrêt total de produit phytosanitaire dans son cimetière, en organisant avec l’appui du PNR du Mont-Ventoux et d’un Bureau d’études, des chantiers participatifs de plantation avec une centaine d’habitants et une soixantaine d’élèves de la maternelle au CM2.

Le cimetière-jardin de Villes-sur-Auzon

La Communauté d’Agglomération Cergy-Pontoise, intercommunalité francilienne a développé des solutions numériques pour sensibiliser et mobiliser les citoyens à préservation de la biodiversité. Chaque semaine, Emilie PERIE, chargée de mission biodiversité, publie au rythme de trois articles par semaine, des actualités et informations relatives à la biodiversité du territoire sur le blog « Nature en ville » de l’agglomération. Ce blog est suivi par plus de 400 lecteurs chaque jour. L’agglomération s’est également dotée d’une plateforme participative destinée à recueillir et partager ses données d’observation de la biodiversité. Habitants, associations, collectivités, scolaires ou encore passants peuvent participer et enrichir l’atlas de la biodiversité de Cergy-Pontoise. Deux enquêtes participatives sont actuellement ouvertes sur les hirondelles et les rapaces.

La ville de Strasbourg, grande ville de la Région Grand-Est a lancé en 2017 le dispositif de végétalisation participative des espaces publics contraints « Strasbourg ça pousse », via un guichet numérique unique. Bilan, ce ne sont pas moins de 172 projets de végétalisation acceptés et environ 150 m² d’espaces en plus de végétalisés. En plus de proposer aux citoyens des projets de nature en ville, la ville et l’Eurométropole de Strasbourg ont élaboré la charte « Tous unis pour plus de biodiversité » qui propose aux collectifs et entreprises de s’engager pour la biodiversité. 114 signataires bénéficient à ce jour de formations et d’animations régulières.

L'ARB îdF participe à des conférences

"How can nature-based solutions help restore (urban) ecosystems? Perspectives and resources from EU-funded projects"

Samedi 4 septembre de 14h à 15h au Pavillon Europe Organisateur : UE, ICLEI, Network Nature

NetworkNature, une plateforme dédiée aux solutions fondées sur la nature, lance son thème semestriel “Ecosystem restoration through nature-based solutions”. Des intervenants de plusieurs projets européens (Regreen, Urban GreenUP, UNaLab) ont présenté aux participants les principes de leur approche de restauration des écosystèmes locaux en leur fournissant des ressources et outils pour la mise en place de soklutions fondées sur la nature.

Dans ce cadre, Marc Barra, écologue de l'ARB îdF, a présenté des initiatives franciliennes en matière de restauration des milieux urbains et des projets exemplaires. Il est revenu sur notre implication dans le projet européen REGREEN et dans l’étude du potentiel de renaturation des milieux urbains à travers l’exemple de la zone d’expansion de crues du Vignois.

 

Intervention de Éric Huybrechts, directeur par intérim de l'ARB îdF

Mardi 7 septembre à 14h sur le stand OFB pour la présentation des Agences régionales de la Biodiversité

 

"CitiesWithNature  Then, now and what next? Thinking Big"

Mercredi 8 septembre à 11h au Pavillon Europe, Organisateurs : IUCN, The Nature Conservancy, OFB and ICLEI

Cet événement a rassemblé villes, entreprises et scientifiques pour réfléchir à une vision à long terme d'aménagement des villes. Cette rencontre a ainsi pris en compte le potentiel des solutions fondées sur la nature pour garantir aux villes une meilleure résilience sur les plans économique, sociale et environnemental.

Marc Barra, écologue de l'ARB îdF, est intervenu sur l’engagement des villes pour la biodiversité, à travers les exemples du concours Capitale française de la biodiversité et du dispositif Territoire engagé pour la nature. Cette rencontre fut aussi l'occasion de découvrir l'implication de l'ARB îdF dans le projet européen REGREEN.