Où renaturer en Île-de-France

Outil cartographique Cartoviz

Ce Cartoviz a été élaboré par L'Institut Paris Region et son département Agence régionale de la biodiversité en Île-de-France également dans le cadre du projet européen REGREEN. Il permet de visualiser les résultats obtenus par la méthode REGREEN : les zones de renaturation prioritaires en milieu urbain et les sites minéralisés potentiellement renaturables. 

La méthode REGREEN

Elle permet d’identifier les zones de renaturation prioritaires en milieu urbain au regard de trois enjeux majeurs : la reconquête de la biodiversité, l’adaptation au changement climatique, et l’amélioration de la santé et du cadre de vie. Pour ce faire, chacun de ces enjeux a été étudié à l’aide de critères sélectionnés à partir de la littérature scientifique, de nombreux échanges avec des experts et selon la disponibilité des données à l’échelle francilienne.

  • L’enjeu « reconquête de la biodiversité » cible les zones déficientes du point de vue de la biodiversité via l’étude de la taille des espaces végétalisés ; du pourcentage de couvert végétalisé ; de la présence d’habitats rares.
  • L’enjeu « adaptation au changement climatique » cible les zones exposées aux effets du climatiques : inondations par crues ; ruissellement ; îlot de chaleur urbain (ICU). 
  • L’enjeu « amélioration de la santé et du cadre de vie » cible les zones vulnérables par leur carence en espaces verts ; la pollution de l’air ; et les problèmes sanitaires liés aux ICU.

Enfin, la méthode localise des sites minéralisés potentiellement renaturables. Pour ce faire, une typologie des ces espaces a été établie à partir du Mode d’occupation des sols (Mos) de L’Institut Paris Region .

Elle permet de recenser différents types de surfaces imperméabilisées, sans que cela nécessite la destruction de bâtiments : il s’agit, par exemple, de places publiques, de cimetières, de zones abandonnées bétonnées, de cours d’immeuble, de parkings.  Grâce au Mos et à cette typologie, il est possible de localiser les espaces minéralisés potentiellement renaturables, mais aussi de quantifier leurs surfaces à n’importe quelle échelle de territoire (commune, intercommunalité, département, etc.). Enfin, le croisement entre les zones de renaturation prioritaires et les sites imperméabilisés offre un aperçu du potentiel de renaturation.

Cette page est reliée à la catégorie suivante :
Renaturation