Bâtiment et construction : 15 propositions pour une transition écologique (2013)

Rapport

04 février 2013ContactMarc Barra

Le secteur du bâtiment et de la construction est l’un des plus dynamiques pour l’emploi, mais aussi l’un des plus impactants pour l’environnement.  Et si ces dernières années les politiques publiques ont mis l’accent sur la performance énergétique, l'ARB îdF invite aujourd’hui les acteurs de la filière à mettre l’accent sur la reconquête de la biodiversité, dans une approche globale.

Un bien nécessaire pour que les villes s’adaptent aux changements et pour réhabiliter la nature comme support du bien-être et de la santé des citadins. Au-delà de la seule attention à la faune et la flore, les acteurs de la filière sont invités à faire de nouveaux choix architecturaux maximisant l’intégration paysagère, le respect des continuités écologiques et à opérer une végétalisation cohérente. Ils trouveront aussi dans ce document des solutions pour préserver les sols et le cycle de l’eau. Enfin, le document introduit aussi le concept de « biodiversité grise », qui est un défi majeur pour les concepteurs : il s’agit de réduire les impacts de la ville qui ne se voient pas, notamment dans le choix des matériaux de construction ou des sources d’énergie, qui représentent des tonnes de matières premières mobilisées essentiellement dans des milieux naturels au-delà du territoire.

Adressé à la maîtrise d'ouvrage qui décide en amont mais aussi à la maitrise d’œuvre et aux entreprises du BTP qui souhaitent faire évoluer leurs pratiques, cette synthèse interroge enfin le législateur pour enrichir et réviser les dispositifs réglementaires existants.

Voir la présentation filmée "Aménager, rénover et bâtir en favorisant la biodiversité"

Voir la présentation filmée "La biodiversité à toutes les échelles"

 

Cette étude est reliée à la catégorie :
Aménagement durable

Études apparentées