La réserve naturelle régionale du Grand-Voyeux

29/06/2020 - 16:10
Réserve naturelle nationale du Grand-Voyeux ©ARB îdF

La Réserve Naturelle Régionale (RNR) du Grand-Voyeux s’inscrit dans la courbe de la Marne présente au niveau de la commune de Congis-sur-Thérouanne. Le site se situe au nord du département de la Seine-et-Marne à environ 7 km au nord-est de Meaux. Entièrement clôturée, cette ancienne sablière comprend 11 plans d’eau occupant 60% de la superficie totale du site, des prairies entretenues par des moutons solognots et des zones boisées.

Le site est principalement reconnu pour sa diversité ornithologique favorisée, entre autres, par une roselière d'environ 11 ha. Plus de 210 espèces d’oiseaux y ont été recensées parmi lesquelles figurent le Busard des roseaux (Circus aeruginosus), la Rousserolle turdoïde (Acrocephalus arundinaceus), la Gorgebleue à miroir (Luscinia svecica), la Locustelle luscinioïde (Locustella luscinioides), le Blongios nain (Ixobrychus minutus) ou encore le Butor étoilé (Botaurus stellaris). On y retrouve également l'une des plus grosses populations franciliennes de Pelodyte ponctué (Pelodytes punctatus).

En tant que gestionnaire de la réserve, l'Agence des Espaces Verts de la Région Île-de-France (AEV) met en œuvre le plan de gestion, coordonne les suivis, l’animation et la gestion du site. C’est elle qui définit, en lien avec le plan de gestion, les priorités d’action annuelles, et les objectifs de cette gestion, en particulier pour favoriser les espèces à enjeu du site. 

L’Association pour la Valorisation des Espaces Naturels du Grand-Voyeux (AVEN), en tant que partenaire privilégié de l’AEV, intervient sur le site dans le cadre de la réalisation d’inventaires naturalistes, de suivis scientifiques ou encore pour des missions d’accueil du public et d’animation. D’autres associations et prestataires sont régulièrement amenés à intervenir sur le site, pour des missions d’entretien, d’animation ou d’études écologiques.

Protection et outils d'aménagement du territoire

La RNR s’inscrit en totalité dans une Zone Naturelle d’Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique (ZNIEFF) de type I (« Espace naturel du Grand-Voyeux et Île l’Ancre ») de 265 ha, elle-même accolée à la ZNIEFF de type I (« Boucle de la Marne à Germigny l’Evêque ») de 125 ha pour laquelle deux habitats sont déterminants: les pelouses de sables calcaires et le boisement de Frênes et d'Aulnes caractéristique des fleuves médio-européens. Le site se trouve également dans la Zone de Protection Spéciale (ZPS) des Boucles de la Marne découlant de la Directive européenne « Oiseaux ». Le domaine est aussi pris en compte dans le Schéma Régional de Cohérence Ecologique.

D’autres territoires proches ont un potentiel écologique fort tels que la « Carrière d’Isles-les-Meldeuses et Armentières » (ZNIEFF de type I) et le « Bois basuel » (ZNIEFF de type I) accueillant tout deux nombre d’espèces d’oiseaux ou encore, la « Forêt domaniale de Montceaux » classée quant à elle en ZNIEFF de type II.

Espèces et habitats

Le site est constitué d’un ensemble d’habitats comprenant 11 plans d’eau importants, un ensemble de mares, des prairies et des boisements découlant pour certains de l’exploitation de Pins sylvestres. Trois habitats patrimoniaux se distinguent sur le site : les roselières sur alluvions peu tourbeuses, les communautés de characées aquatiques et les colonies d’utriculaires communes (Utricularia vulgaris). La diversification des habitats est en partie permise par les particularités hydrologiques du site. En effet, hors période de crues, la digue centrale créée une rupture des écoulements entre les bassins situés en son amont et ceux situés en son aval. Cette séparation permet ainsi à l’avifaune d’accéder à différents types de milieux avec le maintien de plans d’eau conséquents en amont de la digue et la formation de grandes vasières en aval.

Plus de 900 espèces ont été recensées sur la RNR, parmi elles, près de 370 espèces de flore parmi lesquelles figurent deux espèces protégées à l’échelle régionale : la Cuscute d’Europe (Cuscuta europaea) et le Pâturin des marais (Poa palustris).

Sur le plan faunistique, 540 espèces ont été inventoriées parmi lesquelles plus de 230 espèces d’oiseaux contactées sur le site au moins une fois. Sur l’ensemble des observations, 85 espèces nicheuses d’oiseaux ont été observées ainsi que 104 autres espèces en phase de migration. Notons, la présence exceptionnelle de nicheurs tels que le Busard des roseaux, "En danger critique d'extinction" à l'échelle régionale (1 couple depuis 2010), le Blongios nain (Ixobrychus minutus) classé comme étant "en danger" (1 à 2 couples) ou encore l'Oedicnème criard (Burhinus oedicnemus), classé "vulnérable" dans la Région.

Les plans d'eau en hiver attirent de nombreux anatidés venus du nord, et les espèces comme le Garrot à oeil d'or (Bucephala clangula) et le Harle piette (Mergellus albellus) y hivernent chaque année. Néanmoins, sur l'ensemble des espèces hivernantes, onze dont le Butor étoilé (Botaurus stellaris) ou la Grande aigrette (Ardea alba) sont reconnues comme patrimoniales. Trois montrent une importance régionale du fait de leurs effectifs sur la réserve : le Fuligule milouin (Aythya ferina), le Fuligule morillon (Aythya fuligula) et la Foulque macroule (Fulica atra). Les seuils de populations de Grèbe castagneux (Tachybaptus ruficollis) et de Grèbe huppé (Podiceps cristatus) pourraient également justifier d'un intérêt régional. Des espèces accidentelles dans la Région telles que la Sterne caspienne (Hydroprogne caspia), le Gravelot à collier interrompu (Charadrius alexandrinus), le Chevalier stagnatile (Tringa stagnatilis) ou le Labbe pomarin (Stercorarius pomarinus) et même dans le pays comme la Bécassine double (Gallinago media) ou le Bécasseau de Baird (Calidris bairdii) y ont été observées. Par ailleurs, la présence exceptionnelle d’espèces très rares en Île-de-France comme le Héron garde-boeufs (Bubulcus ibis) renforce la nécessité de protéger cet environnement. L'Ibis falcinelle (Plegadis falcinellus) y devient quant à lui de plus en plus régulier et la Marouette ponctuée (Porzana porzana) est désormais presque annuelle en halte migratoire.

Sur les 30 espèces de mammifères recensées, 14 présentent un intérêt patrimonial. A titre d’exemple, l’Ecureuil roux (Sciurus vulgaris), le Hérisson commun (Erinaceus europaeus) ainsi que l’ensemble des espèces de chauves-souris sont protégés au niveau national. Ces dernières sont d’ailleurs déterminantes de ZNIEFF. Le détail du nombre d'espèces inventoriées sur la RNR est décrit dans le tableau ci-dessous :

Taxon Nombre d'espèces
Flore 371
Oiseaux nicheurs 85
Avifaune migratrice 104
Avifaune hivernante 43
Mammifères 30
Amphibiens 9
Reptiles 4
Poissons 14
Insectes 313
Autres invertébrés 42

 

Parmi les espèces de reptiles inventoriées, on retrouve : l’Orvet fragile (Anguis fragilis), le Lézard des murailles (Podarcis muralis), la Couleuvre helvétique (Natrix helvetica) ainsi que la Tortue de Floride (Trachemys scripta elegans) considérée comme espèce exotique envahissante au niveau national. Neuf espèces d’amphibiens ont été citées comme présentes dont trois sont d’intérêt patrimonial : le Triton crêté (Triturus cristatus) déterminant de ZNIEFF en Ile-de-France, le Triton ponctué (Lissotriton vulgaris) et le Pélodyte ponctué (Pelodytes punctatus), rare en Île-de-France. La faune ichtyologique regroupe quant à elle 14 espèces sur le site reflétant une bonne fonctionnalité de la zone rivulaire. Cependant, parmi tous les poissons inventoriés, l’Anguille d’Europe (Anguilla anguilla) est la seule espèce menacée recensée sur la RNR (espèce classée comme étant "en danger critique d'extinction" dans la Liste rouge des poissons d'eau douce de France métropolitaine de 2019).

Plus de 350 espèces d'invertébrés ont été répertoriées parmi lesquelles un cortège d'Odonates tout à fait exceptionnel avec notamment la présence avérée d'espèce patrimoniales comme la Cordulie à corps fin (Oxygastra curtisii), l'Epithèque bimaculée (Epitheca bimaculata) ou encore la Leucorrhine à large queue (Leucorrhinia caudalis). L’essentiel des espèces patrimoniales invertébrées recensées est inféodé aux milieux ouverts d'où la nécessité pour les gestionnaires de la réserve de les conserver. Nombre de coléoptères ont également été inventoriées parmi lesquels 5 espèces peu mentionnées en Ile-de-France : la Chlénie des vasières (Chlaenius tristis), Chlaenius spoliatusBembidion semipunctatum, Donacia clavipes et Notiophilus quadripunctatus.

Enjeux et gestion

La richesse des observations tient de la diversité en habitats sur le site de la RNR du Grand-Voyeux. C’est pourquoi, une gestion conservatoire des milieux naturels est menée par l'Agence des Espaces Verts de la région Île-de-France (AEV). Pour cela, des missions de génie écologique et d’entretien permettent de préserver la biodiversité associée aux différents milieux. Assurer la bonne fonctionnalité des roselières constitue par exemple l’un des enjeux du site en raison de l’avifaune à forte valeur patrimoniale qui y est inféodée. Le pâturage par un troupeau de moutons solognots - race retenue pour ses qualités de rusticité en espaces humides - permet d’entretenir les milieux ouverts, en particulier en luttant contre la dynamique naturelle de colonisation des milieux par les saules. En outre, ils permettent d’assurer une gestion douce du site en limitant l’intervention humaine ; ce qui est particulièrement favorable à la quiétude du site et à la biodiversité. Des travaux d’entretien plus lourds (intervention manuelle ou mécanique, contre les saules en particulier) ont le plus souvent lieu au début de l’automne, lorsque les oiseaux nicheurs ont quitté le site et que les hivernants ne sont pas encore arrivés dans les roselières. Confiés à des entreprises ou réalisés lors de chantiers volontaires, ces travaux sont exécutés la richesse écologique du site.

La réserve naturelle régionale du Grand-Voyeux a aussi pour vocation d’accueillir et de sensibiliser les scolaires et le grand public. Dans cette optique, de nombreux aménagements tels que des platelages et des observatoires couverts ont été mis en place permettant aux visiteurs d’apprécier le patrimoine naturel associé à la RNR. Une maison d’accueil du public a également été aménagée à l’entrée de la RNR. Ouverte aux horaires de la réserve, elle permet aux groupes qui viennent découvrir le site de profiter d’un espace convivial où aborder la nature avec les animateurs de l’Agence. Elle accueille également régulièrement des conférences thématiques, des ateliers ainsi que des expositions naturalistes.

Pour contacter le gestionnaire

Pour toute information relative à l’accueil du public et à l’ouverture de la Réserve, vous pouvez contacter : Maison du Grand-Voyeux

Mail : contact@maisondugrandvoyeux.fr

Téléphone : 01 83 65 39 00

 

Pour toute information relative à la gestion, vous pouvez contacter : Jean Delannoy - Conservateur

Mail jdelannoy@aev-iledefrance.fr

Téléphone : 01 83 65 38 14

Butor étoilé (Botaurus stellaris) ©Wikicommons
Cuscute d'Europe (Cuscuta europaea) ©A.Muratet
Pelodyte ponctué (Pelodytes punctatus) ©A.Verroye
Sterne pierregarin ©J-J.Boujot
Leucorrhine à large queue (Leucorrhinia caudalis) ©Wikicommons
Gorgebleue à miroir (Luscinia svecica) ©M.Dia
Oedicnème criard (Burhinus oedicnemus) ©Wikicommons
Utriculaire commune (Utricularia vulgaris) ©G.Arnal
Repères : 

Superficie : 160 ha

Gestionnaire : Agence des espaces verts de la région Île-de-France

Propriétaire : Région Île-de-France

Date de classement : 21/11/2012

Localisation : Congis-sur-Thérouanne (77)

Accès : 

  • En voiture : Parking Rue du Stade – 77440 Congis-sur-Thérouanne
  • En train : Ligne P du réseau Transilien, arrêt ISLES-ARMENTIERES-CONGIS puis 45 minutes à pied ou 15 minutes à vélo.
  • En bus depuis Meaux : Ligne 10 direction CONGIS-ISLES arrêt Eglise puis 10 minutes à pied.

Horaires d'ouverture : visites gratuites guidées ou libres (10h - 17h) sur réservation uniquement

  • Période scolaire: mercredi et samedi 
  • Hors période scolaire: Mardi, mercredi, jeudi et samedi (hors période hivernale)