Ville de Saint-Germain-en-Laye

Saint-Germain-en-Laye est la commune la plus vaste des Yvelines avec 4946 hectares. Les 3⁄4 de cette superficie, sont occupés par la forêt de Saint-Germain et le 1⁄4 restant par la ville. La partie nord de la ville est implantée dans le prolongement du plateau boisé et en surplomb de la vallée de la Seine depuis les terrasses du château neuf. La partie sud de la ville présente une urbanisation plus récente, « cloisonnée » par le passage de la RN 13 qui emprunte un fond de vallée.

Saint-Germain-en-Laye s’illustre au quotidien dans l’importance accordée au développement durable. Retrouvez, dans tous les domaines de l’action publique, comment la Ville améliore le cadre de vie actuel, tout en pensant à demain !

Une gestion raisonnée des déchets

Grâce à ses 705 composteurs en fonctionnement dans ses jardins en 2016, la Ville produit de l’engrais naturel. Elle met à disposition de ses habitants deux modèles de composteurs compris entre 10 et 30 euros. Plus de 500 composteurs ont été distribués dans les foyers saint-germanois qui ont bénéficié d’une petite formation par un maître composteur, pour une bonne pratique mais aussi pour encourager leur utilisation. En parallèle, le compostage partagé dans les résidences se développe. Huit d'entre elles sont équipées de composteurs et des membres actifs et motivés diffusent auprès des autres résidents les informations sur le compostage.

La gestion des autres déchets suit également une dynamique écologique. Glutton est un aspirateur de trottoir 100 % électrique. Les dix poubelles compactrices solaires disposées sur le territoire de la ville ont permis de réduire de 1 163 kg l’émission de gaz à effet de serre en une année. Équipée d’un panneau photovoltaïque qui capte l’énergie solaire, leur batterie se recharge de manière autonome et alimente leur moteur basse tension, leur permettant de compacter et stocker les déchets. La capacité de l’appareil est cinq fois plus élevée qu’une poubelle classique et a réduit le nombre de collectes des déchets par trois.

L’entretien et la gestion des espaces enherbés suivent également une démarche écoresponsable. Le fauchage tardif des prairies améliore la biodiversité en favorisant, par exemple, l’apparition d’espèces végétales nouvelles, le respect du cycle de vie naturel des insectes et la création de micro-milieux. Consciente de ces bienfaits, la Ville limite également les fauches des accotements routiers.

Espaces verts : un mode de gestion original

L’écopâturage, permet un entretien écologique et responsable des espaces verts en évitant l’usage d’engrais mécaniques ou de désherbants. Il permet également de préserver la biodiversité en fertilisant les sols et en diminuant l’émission de gaz à effet de serre. Aux vertus écologiques de ces moutons, s’associent des vertus sociales et économiques. Les coûts d’entretien sont nettement réduits et les animaux, intégrés à l’écosystème urbain, sont vecteurs de sociabilité.

Une démarche zéro phyto !

Elle consiste en la suppression totale de désherbant chimique sur les espaces de la ville ouverts au public. Elle favorise le retour d’une végétation spontanée. La lutte biologique et écologique pour combattre les mauvaises herbes envahissant caniveaux et trottoirs se fait selon une politique « zéro pesticide », à l’exception de quelques espaces contraints. Cette démarche répond au défi important de la préservation de la ressource en eau, de la biodiversité et de la santé.

Adresse: 
16 rue de Pontoise
78100 Saint-Germain-en-Laye
Tél. : 01 30 87 20 00